Saturday, November 26, 2016

“But in dimension after dimension, world after world, fate gives us a chance. Our destiny isn't some kind of mystical prophecy. Our destiny is what we do with that chance.” - Claudia Grey

(***En français plus bas***)                                    You can click on every picture for their sources! 
                                                                               Vous pouvez cliquer sur les photos pour les sources!
Hello Readers!
Since maybe three years, I have been using this huge sewing machine (and I write huge because it’s literally huge, as in it takes almost all the space on a desk) and I was getting a little unpleased of all the functions. Can sewing just be fun and simple for once? The machine is so capricious, I am no longer able to sew buttonholes (and let me say that garments with buttons are probably one of my favourite things to sew) and there was always a problem with the “detection” of the foot. Too technological means technological problems. So even if 300 different stitches might seem attractive for an intermediate/advance seamstress, I was really using only 4 or 5 of them. So, after my hatred towards my machine grew a little more with every stitch, I decided it was time to buy another one. A simple one. And I found THE one. A yellow one. And it is so pretty, I’m in love! It is the Singer 3223Y.
Who says new sewing machine says new projects! For my first one, I decided to go with a pattern that wasn’t naturally my style: The Dita Dress from Wear Lemonade. And I must say, I am pretty impress with this one! 
Bonjour lecteurs!
Depuis deux ou trois ans, j’utilise une énorme machine à coudre (et j’écris énorme puisque c’est littéralement énorme, du genre à prendre tout l’espace de travail sur un bureau) et je commençais à trouver toutes ses fonctions assez déplaisantes. Est-ce que la couture peut être simple et amusante pour une fois? La machine est si capricieuse que je ne parviens plus à coudre de boutonnière (et laissez-moi vous dire que les vêtements avec boutons sont parmi mes préférés à coudre) et c’est sans compter les problèmes de « détection » du pied. Trop technologique veut dire problèmes techniques. Alors même si les 300 différents points peuvent sembler attirants pour une couturière intermédiaire/avancée, au final je n’en utilisais que 4 ou 5. Ainsi, avec ma haine avec la machine qui augmentait à chaque couture, j’ai cru bon de m’en acheter une autre. Une simple. Et j’ai découvre LA bonne. Une jaune! Et elle est si jolie, je l’adore. C’est la singer 3223Y.
Qui dit nouvelle machine dit nouveaux projets. Pour mon premier, j’ai choisi un patron qui n’est habituellement pas de mon style. Il s’agit de la robe Dita de Wear Lemonade, et je dois avouer être assez impressionnée par cette dernière!








The facts :
Fabric : Polyester
Pattern: Dita dress from Wear Lemonade
Year2016
Notions: Fusible interfacing

Les faits : 
Tissu : Polyester
Patron : Robe Dita de Wear Lemonade
Année : 2016
Notions : Entoilage thermocollant


To create this dress, you need some fusible interfacing and 3 meters of fabric. You might think that it’s a lot, but believe me; you really do need the entire thing! I bought 3 meters of this beautiful printed polyester fabric that I found at my local fabric store and almost ran out. Even if the pattern in basic, it took so much time cutting and gluing that if you are hesitating between buying the pattern or subscribing to the PDFs, buy the pattern! It is probably the first time that I take 2 hours to cut a dress pattern (side note: I was chatting with people at the same time, so it took longer than it should have, I’ll admit). The dress itself got all sewn up in a morning, so it is an easy and quick pattern to use! And with the result, you may want to sew a thousand similar dresses. The fact that you can wear it on both sides makes it even better! 
Pour créer cette robe, il faut un peu d’entoilage thermocollant et 3 mètres de tissu. Ça peut sembler beaucoup, mais croyez-moi; il vous faut réellement 3 mètres! J’ai acheté 3 mètres d’un magnifique tissu de polyester imprimé que j’ai découvert dans mon magasin de tissu local et j’en ai presque manqué. Même si le patron est basique, il a fallu tellement de temps pour couper et coller les pièces du patron que si vous hésitez entre acheter le patron en version pochette ou vous abonner au PDF, achetez le patron! C’est probablement la première fois que j’ai pris 2 heures pour couper un patron de robe (petite note : je jasais en même temps, donc il est normal que ça ait pris plus de temps, je dois l’avouer).  


In the end, zero alteration for this wonderful pattern that will undoubtedly reappear on day in my wardrobe! Even the length was perfect, which is rare since I usually cut my dresses shorter. So for the Dita dress, it’s a big YEAH! Can’t help but love this one.
Au final, aucune modification pour ce magnifique patron qui refera inévitablement surface un jour où l’autre dans ma garde-robe! Même la longueur est parfaite (habituellement je coupe un peu toujours plus court). Alors des robes comme la Dita, on adore!

Voilà! What do you guys think? 
Voilà! Qu'en pensez-vous?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Wednesday, October 12, 2016

“Funny thing, watching gods realize they’ve been mortal all along.” - Pierce Brown


(***En français plus bas***)                                    You can click on every picture for their sources! 
                                                                               Vous pouvez cliquer sur les photos pour les sources!
Hello Readers!
One thing that I have to work on in this life (in terms of sewing) is patience. I am so used to buy PDF patterns online that I came to perceive the time between ordering one online and waiting to get it in the mail as a waste. Some say they don’t like printing and cutting the pieces, but it’s not so bad once you get use to it! Besides, I prefer spending time gluing and cutting instead of tracing and cutting… At some point, it’s almost the same action!
And because I prefer PDF’s, I never think about buying a paper pattern online and unwittingly, I skip sewing companies that are only selling printed patterns. During summer, I saw in social media this beautiful pattern  from Aime comme Marie, a French company still new to me. But the Aime comme Maraude... I couldn’t resist. It was the first time that I was buying a paper pattern from them, and I do not regret it! Even the time I spent waiting for the postman was worth it. Moral of the story: I should totally work on my patience, you know, by buying a tonne of new patterns and waiting to receive them!
Bonjour lecteurs!
Une chose sur laquelle je dois travailler dans cette vie (en terme de couture) est ma patience. Je suis habituée d’acheter des patrons PDF en ligne que j’en suis venue à percevoir le temps d’attente entre le moment de l’achat d’un patron et celui où je le reçois par la poste comme une perte de temps. Certains avouent ne pas aimer imprimer et couper les pièces, mais ce n’est pas si pire une fois que l’on si habitue! D’ailleurs, je préfère coller et couper que de tracer et couper… Même si, au final, il s’agit presque de la même action!
Parce que je penche plus du côté des PDF, je ne pense même plus à acheter ceux en version papier et involontairement, je ne vais même pas sur les sites qui n’offrent que des patrons pochettes. Durant l’été, j’ai vu dans les médias sociaux un magnifique patron d’Aime comme Marie, une compagnie française encore toute nouvelle pour moi. Le Aime comme Maraude… Je n’ai pas pu résister. Ce fut la première fois que j’achetais un patron d’eux, et je ne le regrette pas du tout! Même le temps d’attente du facteur en a valu la peine. La morale de cette histoire : Je devrais vraiment travailler sur ma patience, vous savez, en acheter une tonne de patrons pochettes et les attendre par la poste!


For my birthday, I received two gift cards from my brother and my best friend to spend at my local fabric store (because yes, they really know me!). At the time, I had ordered my first Aime comme Marie pattern and I knew I was going to use my gift cards to buy all the necessary notions. Even if you need a bigger consumption of fabric, you don’t need to buy any lining so it’s not like you have to buy 6 meters of fabric for this project. (I say that because when I have to buy more than 3 meters, I usually give up on the project unless I REALLY want to try it; this time it is worth it!). The only thing you have to consider – because I made the mistake here – is when you are going to buy the D-rings. According to the pattern, you need 10 of them… Since in my local fabric store sells them in packs of 2, I bought 10 sets, thinking that even it was a lot of D-rings, I was going to need them all… But really you just need 10 (5 sets of 2). Someone keeps telling me to see the positive side of everything so I guess the good thing in buy too many D-rings is that I now possess enough to create a second Maraude! It was probably the only moment in using the pattern where I didn’t really understand if it was 10 pieces or 10 packs of 2.
Also, since I didn’t really pay for the fabric because I used gift card, I went wild with the bias. It was so expensive, but so cute. I like the effect of choosing a bold bias that wasn’t necessarily appropriate for my fabric (the colours weren’t matching), but I knew that I was going to use so much bias that it would look amazing in the end. And it did. Now I want to wear my jacket upside down just to show it to the world!
Pour mon anniversaire, j’ai reçu des cartes cadeaux de mon frère et ma meilleure amie pour dépenser dans mon magasin de tissu local (parce que oui, ils me connaissent vraiment!). Au même moment, je me commandais mon premier patron d’Aime comme Marie et je savais que j’allais utiliser mes cartes pour acheter le matériel nécessaire. Même si le patron demande une plus grosse consommation de tissu, vous n’avez pas besoin d’acheter de doublure donc ce n’est pas comme s’il fallait acheter 6 mètres de tissu pour ce projet. (Je dis cela puisque lorsque je dois acheter plus de 3 mètres pour un projet, j’ai cette tendance à laisser tomber. Sauf si, bien sûr, je tiens vraiment beaucoup à le faire; pour ce coup si, ça en valait la peine!) La seule chose à considérer – parce que j’ai fait ici l’erreur – est lorsqu’il faut acheter les étriers. Selon le patron, vous en avez besoin de 10… Puisque mon magasin de tissus local ne les vend que par paquet de 2, j’ai cru que je devais acheter 10 paquets. Mais non, il n’en faut que 10 (5 paquets de 2)! Quelqu’un me dit toujours qu’il faut voir le bon côté des choses alors pour ce coup si, je peux me dire que j’ai assez d’étriers pour une seconde Maraude! Ce fut probablement le seul moment dans l’utilisation du patron où j’ai eu un problème à comprendre le 10 pièces (et non 10 paquets).
D’ailleurs, puisque je n’ai pas vraiment payé pour le tissu puisque j’utilisais des cartes cadeaux, je me suis laissé aller avec le biais. C’était si couteux, mais si joli. J’aime l’effet d’avoir choisi un biais extravagant qui n’était pas nécessairement approprié pour mon tissu (les couleurs ne s’agençaient pas). Mais je savais que je devais utiliser tellement de biais qu’au final, le résultat serait super beau. Et il l’est. Maintenant, tout ce que je veux c’est porter ma veste à l’envers pour le montrer au monde entier!



The facts :
Fabric : ?
Pattern: Aime comme Maraude by Aime comme Marie
Year2016
Notions: Biais, 10 D-Rings, fusible interfacing

Les faits : 
Tissu : ?
Patron : Aime comme Maraude par Aime comme Marie
Année : 2016
Notions : Biais, 10 étriers, entoilage thermocollante



Voilà! What do you guys think? 
Voilà! Qu'en pensez-vous?
Rendez-vous sur Hellocoton !